Hosted by

Pluriel

Initiated by

Pluriel

Supported by

Pluriel

Congrès « Islam et Altérité » – 2021-2022

Partenaires

Avec le soutien de

Rendez-vous au Liban 

Déjà reporté d’un an lors de la première vague européenne de Coronavirus, notre Congrès était prévu pour se dérouler en avril 2021 à Beyrouth. Au regard des nombreuses restrictions encore en vigueur dans de nombreux pays, le comité de coordination de PLURIEL a décidé un remodelage du Congrès « Islam et altérité » en deux temps :

– Une première étape en ligne (webinaire) le 13 avril 2021, avec une partie du programme initial, et un focus sur le contexte libanais.

– Une seconde étape à Beyrouth, sous forme de colloque et de séjour d’étude du mardi 24 mai au vendredi 27 mai 2022 à Beyrouth.

Thème « Islam et altérité »

Dans un monde globalisé et pluraliste, la reconnaissance de l’altérité permet de mesurer la capacité d’une pensée religieuse, philosophique ou politique à intégrer les dynamiques sociétales contemporaines inhérentes à la mondialisation (Taylor). Or l’acceptation de l’autre ne va pas sans susciter des résistances et réveiller des réactions identitaires fermées qui se réclament d’une vision où l’égalité est réservée au semblable et qui présuppose une identité religieuse ou historico-ethnique (Rosanvallon) [1]

Le Congrès « Islam et altérité » propose de réfléchir sur la manière dont l’islam s’insère dans ce mouvement sociétal au-delà des résistances identitaires.

Trois axes permettront d’approcher la réalité de l’altérité en islam en termes de ressources : axe géopolitique, axe dialogal et axe citoyenneté (muwatana).

[1] Pierre Rosanvallon, La Société des égaux, Paris, Seuil, 2011.

Télécharger l’appel à contribution en françaisanglaisarabe

Webinaire « Islam et altérité – Focus Liban »

En ouverture du 3è congrès international de PLURIEL, qui s’étendra exceptionnellement sur deux ans, un webinaire d’un après-midi s’est tenu le mardi 13 avril 2021 de 15h à 19h.

 

Vidéo de présentation

En octobre 2019, le comité scientifique du Congrès « Islam et altérité  » se réunissait à l’Institut catholique de Paris pour travailler à l’élaboration du congrès. Ce fut l’occasion de réaliser une vidéo où chacun prend la parole pour exposer sa vision du thème, et les enjeux d’un tel rendez-vous scientifique.

Webinaire « Islam et altérité – Focus Liban »

13 avril 2021 de 15h à 19h – Voir les vidéos Téléchargez le programme PDF

15h00 : Mot d’ouverture Michel YOUNÈS (France), coordinateur général de PLURIEL

15h15 : Introduction à la problématique du Congrès « Islam et altérité », Emmanuel PISANI (France), directeur de l’Institut de Sciences et de Théologie des Religions (ICP, Paris) et directeur de l’Institut dominicain d’études orientales (Le Caire)

15h30 Conférence : La question de l´altérité en islam classique (En français). Raja SAKRANI (Allemagne), Enseignante et chercheure en droit, coordinatrice scientifique au Käte Hamburger Centre for Advanced Study “Law as Culture” (Bonn) 

Argument : Comment les musulmans se représentaient-ils l’autre? Voici un questionnement surchargé d’histoire, de mémoire et d’identité islamique narrative difficile à décoder. Quatorze longs siècles riches de conquêtes et de défaites, d’inclusion et d’exclusion, de tolérance et d’intolérance. Comprendre le rapport normatif et sociologique de l’islam vis-à-vis de ses altérités médiévales et contemporaines, implique nécessairement l’interrogation de l’immense corpus théologique et juridique à l’âge classique. Dans ce cadre, l’exploration non seulement du texte mais aussi du contexte s’impose. Car, depuis la naissance de la dernière religion monothéiste en Arabie, en passant par l’expansion de l’empire et l’âge d’or oscillant entre Bagdad et Cordoue, jusqu’à l’établissement de l’empire ottoman; la perception de l’altérité non islamique est passée par plusieurs phases. Or, le mécanisme arabo-musulman de la transmission mémorielle, privilégie en premier lieu la conscience collective de l’appartenance à la communauté islamique. Ceci, rend les imbrications entre le corpus normatif, les réalités sociales et le modus vivendi de la gestion de l’autre,  ainsi que les représentations imaginaires de celui-ci difficiles à discerner.

16h Répondants :

* Axe géopolitique, Michaela QUAST-NEULINGER (Autriche), Assistante universitaire à l’Institut de Théologie Systématique, Université d’Innsbruck. (En anglais)

* Axe dialogal : Tobias SPECKER (Allemagne), Professeur adjoint pour la « Théologie catholique à la lumière de l’Islam » à l’Ecole supérieure de philosophie et de théologie de Sankt Georgen, à Francfort. (En anglais)

* Axe citoyenneté : Alessandro FERRARI (Italie), Professeur de droit comparé des religions. Directeur du REDESM, Université d’Insubrie, Como, Italie (En français)

16h30 Echange avec l’auditoire

17h00 : Pause

17h15 : Introduction à la question « Islam et altérité au Liban », Roula TALHOUK (Liban), Directrice du Centre de documentation et de recherches islamo-chrétiennes (CEDRIC) – Université Saint-Joseph de Beyrouth.

17h30 Conférence : Le regard de l’Islam libanais sur l’autre: quelle spécificité? (En français). Salim DACCACHE (Liban), Recteur de l’Université Saint Joseph depuis 2012. Docteur en Lettres et Philosophie et en Sciences de l’éducation

Argument : Quel est  le regard que porte de nos jours l’Islam libanais sur l’autre, le chrétien, son homologue dans le vivre ensemble. Il y a lieu dans cette brève réflexion, en tenant compte du discours varié de l’Islam sunnite et chiite, même druze (1) à identifier quelques données sur l’image de l’autre au niveau de l’éducation, (2) à exposer quelques points de vue de penseurs contemporains, (3) à souligner les points positifs de ce discours multiple ainsi que ses limites. En finale, qu’est ce qui fait la spécificité du regard musulman libanais sur l’autre?

18h Conférence : Pourquoi Chrétiens et Musulmans repensent-ils leur vivre ensemble à la veille du premier centenaire de la proclamation du Grand Liban ? (En français). Amin ELIAS (Liban), Professeur assistant en Histoire à l’Université Antonine et l’Université libanaise 

Argument : À la veille du premier centenaire de la proclamation de l’Etat du Grand Liban (le premier septembre 1920), cette intervention propose d’exposer et analyser la position des musulmans au Liban à l’égard de cette proclamation ainsi que leur attitude vis-à-vis de l’expérience du « vivre ensemble » avec les chrétiens.

18h20  Conférence : Islam et altérité : regard d’une théologienne musulmane libanaise. (En français ou anglais) Nayla TABBARA (Liban), théologienne, docteur en sciences des religions, Présidente de la Fondation Adyan, enseignante à l’Université Saint Joseph de Beyrouth.

Le pourquoi et le comment d’une nouvelle théologie des religions en islam
La question du salut
La perception de l’autre et la perception de soi

18h40 : Echange avec l’auditoire

19h00 : Fin du webinaire

 


Congrès à Beyrouth en 2022

Colloque et séjour d’étude prévus du mardi 24 mai au vendredi 27 mai 2022 à Beyrouth. En partenariat avec l’Université Saint Joseph et l’Université de la Sagesse.

Ci-dessous, le programme préliminaire en date d’août 2020. Il sera revu partiellement, mais notre souhait est de préserver l’intégralité du programme.

Conférences plénières

  • L´autre dans la civilisation islamique: entre l´immanence des cultures et la transcendance divine | Raja SAKRANI (Allemagne), Jurist and Cultural Science scholar at the Käte Hamburger Center for Advanced Study “Law as Culture”, University of Bonn
  • L’islam et le salut des non-musulmans: la perspective coranique | Gabriel Said REYNOLDS (USA)
  • Islam et altérité, quels enjeux pour une éducation dans un contexte de pluralité ?  | Salim DACCACHE (Liban), recteur de l’USJ

Axe Géopolitique

  • ADRAOUI Mohamed-Ali (USA)  |  Les islamistes et les relations internationales. Quelle vision du monde ? Quelles pratiques diplomatiques ? Émergence, évolution et amendement d’une théorie culturaliste et antagonique de l’espace mondial
  • SENIGUER Haoues (France)  |  L’intégralisme musulman sunnite à l’épreuve de l’altérité (a)confessionnelle, entre théologie et politique : adaptabilité sociale, inertie théologique
  • TORTOLINI Alessia (Italy)  |  Le balancement de la politique étrangère : La Oumma iranienne dans les relations internationales
  • BRODEUR Patrice (Canada) | Transformations des perceptions de l’Autre religieux chez les auteurs Arabo-musulmans au courant du XXème siècle.
  • EVIRGEN Yuusf (Turquie)  |  Elements de compréhension de l’altérité post-islamiste : L’affaire du parti AKP de 2002 à 2011
  • NESTOROVIC Cédomir (Singapour)  |  Le Musulman en tant que « autre » dans l’ex-Yougoslavie
  • VASFI Mohamed Reza | Les droits des non-musulmans en Iran, et le lien à la shari
  • SETTOUL Elyamine (France)  |  Entre banalisation et altérisation : être musulman au sein des armées françaises

Axe dialogal

  • CAUCANAS Rémi (France / Kenya)  |  Relations islamo-chrétiennes en Afrique de l’Est : expériences tardives ou modèle à suivre?
  • EL FIRM Mohamed (Maroc)  |  La construction de l’altérité par l’éducation. Évaluation des manuels scolaires religieux marocains
  • NAJM Jafar (Irak)  |  Les chrétiens entre le courant dominant de l’islam soufi et les interprétations de l’islam libéral / Un regard sur l’avenir du dogmatisme doctrinal
  • SHEIKH Naveed (Royaume Uni) |  L’altérité dans la Constitution de Médine – Revisiter les fondements de la politique islamique à l’ère du schisme
  • BREIDY Vanessa (Italie)  |  L’unité de Dieu et l’unité en Dieu – une perspective possible et une voie de dialogue entre les croyants ?
  • DEMICHELIS Marco (Espagne)  |  Christologie islamique (Kristulujia) et monothéisme chrétien (al-Tawhid). Un débat dialogique pour les contemporains sur ‘Ibn/’Abna’ et les attributs actifs/essentiels de Dieu.
  • MARUSEK Sarah (Afrique du Sud)  |  Islam et altérité : Une approche théologique de la libération
  • AIT KABBOURA Mounia (Canada)  |  Le mal radical qui menace l’altérité multiculturaliste canadienne
  • ARBACHE Samir (France)  |  Altérités religieuses et altérités culturelles : Questions faisant débat en Islam
  • MOSTFA Ali (France)  |  L’ailleurs et l’altérité dans la langue et la culture arabe
  • RICHARD Thomas (France)  |  Un dialogue en quatre films : la rencontre avec l’Islam médiéval au cinéma

Axe Citoyenneté 

  • BOUCHIBA Farid (France) | Une relecture du d?r al-isl?m et d?r al-?arb dans la pensée musulmane contemporaine 
  • YASSNI Yassine (Maroc) | Le noir comme l’autre dans la culture islamique
  • GAMAL Mohamed (Egypte) | Le concept de  » citoyenneté  » dans le discours Azhari. Problèmes et contradictions
  • DHRIMEUR Amina (Allemagne) | Le « nous » contre les « autres », le style politique populiste du parti islamiste le PJD
  • DIAB Issa (Liban) | L’islam et sa position à l’égard des chrétiens et des juifs dans la pensée de Sayyid Qutb et ses extensions contemporaines
  • FLEYFEL Antoine (France / Liban) | L’autre dans la pensée des Frères musulmans, Hassan al- Banna et Sayyid Qutb
  • KARACA Asli (Turquie) | La norme islamique dans les lois sur le statut personnel et la position contestée de la femme comme  » l’autre « .
  • SALEH Wael (Canada) | Représentations des musulmans non islamistes dans le discours islamiste sunnite : une altérité intra-religieuse?
  • BOUTAHAR Youssef (Maroc) | Interroger la dialectique entre majorité religieuse et minorité dans le Maroc post-printemps arabe : entre soumission et désobéissance numérique
  • ANSORGE Dirk (Allemagne) | Accueillir l’autre chez Muhammad Tahir-ul-Qadri.  Une approche des droits de l’homme et de la démocratie
  • HASHAS Mohammed (Italie) | L’Autre dans le paradigme de la mise sous tutelle de Taha Abderrahmane : Perspectives et limites
  • MAREI Fouad Gehad (Allemagne) | De la souffrance d’un deuil affligeant. Pratique rituelle chiite et modes de socialisation post-séculiers

Inscription

 


Congrès à Beyrouth

Si vous avez déjà vos billets pour les date initiales en Avril 2020, ils sont toujours valables pour le Congrès à Beyrouth en 2022.

Si vous souhaitez obtenir un remboursement, merci de nous envoyer un courriel à pluriel@univ-catholyon.fr

La billetterie pour le congrès sera réouverte ultérieurement.

 

Informations à venir