Pluriel

Plateforme universitaire de recherche sur l’islam

Initiée par la
fédération
des universités
catholiques
européennes

Soutenue par
la fédération
internationale
des universités
catholiques

Couverture

Éditeur : Édition de l'USJ - Beyrouth

Français

2019
792

La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel : Que faire ?

La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel
Le Liban en perspective arabe et comparée
Collectif – Antoine Messara (dir.)

L’ouvrage qui vient de paraître apporte une contribution fondamentale, approfondie, expérimentale, interdisciplinaire et en perspective arabe et comparée, pour l’étude du pluralisme religieux et culturel et ses aménagements en vue de garantir le vivre-ensemble, la participation et l’égalité (Antoine Messarra, dir., La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel. Le Liban en perspective arabe et comparée, Préface par Prof. Salim Daccache sj, recteur de l’USJ, Chaire Unesco d’étude comparée des religions, de la médiation et du dialogue à l’Université Saint-Joseph, Beyrouth, Presses de l’Université Saint-Joseph, 2019, 792 p. en français, anglais et arabe).

Dans la Préface sous le titre : « Les menaces sur le pluralisme et les chances d’une éducation au vivre-ensemble », le professeur Salim Daccache, recteur de l’Université Saint-Joseph, relève : « La problématique de la gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel au Liban et dans le monde arabe est un axe fondamental à évaluer, à réfléchir et comme défi à relever. Le programme de la Chaire recommande d’interroger le patrimoine arabe et islamique, de le moderniser, de mener une action éducative et d’inscrire cette démarche dans une forme culturelle durable. »

L’ouvrage est le fruit de communications et contributions à des conférences internationales et nationales durant les années 2015-2019, dans des pays arabes (Egypte, Irak, Maroc, Tunisie…), européens (Espagne, Grèce, Italie, Lituanie, Paris, Suisse…) et au Liban, en application du Programme de la Chaire Unesco à l’USJ, de « Quatre priorités interculturelles libanaises » et du « Plan d’action de l’Unesco pour la décennie internationale de rapprochement des cultures » (2013-2022).

 

Fondamentaux et programme en vingt points

 

L’ouvrage se caractérise par le retour à des principes fondamentaux qui, par essence, permettent de concilier la tradition juridique puisée du patrimoine arabe et musulman de pluralisme juridique et les exigences normatives de régulation.

Toute une partie est consacrée à la « Politologie de la religion aujourd’hui » ou transformation de religions en idéologies de mobilisation politique après le recul des idéologies d’autrefois. Une autre grande partie : « Pluralisme juridique et garanties constitutionnelles des libertés religieuses et culturelles » comporte un exposé des « Nouveaux changements constitutionnels dans  le monde arabe depuis 2010 en matière de libertés religieuses et culturelles » (pp. 207-240), un projet de « Charte arabe des libertés religieuses » et des exemples de témoins de l’unité plurielle, ceux notamment de l’Imam Ouzai et du P. Paolo Dall’Oglio (Antoine Messarra, Mohammad Nokkari, Antoine Courban…).

L’ouvrage comporte une synthèse de la conférence internationale d’Al-Azhar du 1/3/2017, avec la participation de plus de cinquante personnalités libanaises,  sur le thème : « Citoyenneté et vivre-ensemble », et du suivi libanais avec la contribution de la Chaire Unesco-USJ et la célébration du 40e anniversaire de l’Institut d’études islamo-chrétiennes à l’USJ. Il en découle un programme opérationnel d’action en quatre volets et vingt propositions d’action (pp. 441-450). L’ouvrage comporte un chapitre sur « Le patrimoine constitutionnel en Méditerranée orientale de pluralisme juridique » (pp. 119-140).

 

Citoyenneté transcommunautaire, pédagogie et mémoire

 

Les parties relatives à la citoyenneté multiculturelle, l’éducation, la pédagogie et la mémoire collective et partagée sont dominants. Elles offrent un vade mecum pour les décideurs en politique publique, les écoles, les éducateurs et les acteurs sociaux en vue d’une citoyenneté respectueuse de la diversité et transcommunautaire. On lira notamment, à l’approche du centenaire de la Proclamation du Grand Liban en 1920 : « La pédagogie du Grand-Liban » (pp. 345-348) et « Immuniser les jeunes libanais ou la pédagogie de la mémoire » (pp. 359-364).

L’ouvrage comporte des travaux menés en collaboration avec l’Association Gladic (Groupement libanais d’amitié et de dialogue islamo-chrétien), l’Académie Hani Fahs pour la paix et le pluralisme, Rencontre des fils de la Montagne, et plusieurs autres institutions et associations libanaises et internationales (Antoine Messarra, Antoine Courban, Fady Noun, Tony Georges Atallah, Lamia Hitti, Rabab al-Khatib, Tarek Ziadé, Nada Eid Tayyara, Yara Abi Akl…).

***

A une période où le pluralisme du tissu social du monde arabe est agressé et menacé, où le pluralisme du Liban message est des fois dénigré par aliénation culturelle, déboussolé ou manipulé pour des enjeux de pouvoir et où émergent dans le monde des identités individuelles et collectives, l’ouvrage constitue une référence incontournable pour rétablir la boussole et les repères et fournir des exemples concrets et normatifs.

 

 

Antoine Messarra (dir.), La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel (Le Liban en perspective arabe et comparée), Préface par Prof. Salim Daccache sj, recteur de l’USJ, Chaire Unesco d’étude comparée des religions, de la médiation et du dialogue à l’Université Saint-Joseph, Beyrouth, Presses de l’Université Saint-Joseph, 2019, 504 p. en français et anglais et 288 p. en arabe.

 

La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel
Le Liban en perspective arabe et comparée
Collectif – Antoine Messara (dir.)

L’ouvrage qui vient de paraître apporte une contribution fondamentale, approfondie, expérimentale, interdisciplinaire et en perspective arabe et comparée, pour l’étude du pluralisme religieux et culturel et ses aménagements en vue de garantir le vivre-ensemble, la participation et l’égalité (Antoine Messarra, dir., La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel. Le Liban en perspective arabe et comparée, Préface par Prof. Salim Daccache sj, recteur de l’USJ, Chaire Unesco d’étude comparée des religions, de la médiation et du dialogue à l’Université Saint-Joseph, Beyrouth, Presses de l’Université Saint-Joseph, 2019, 792 p. en français, anglais et arabe).

Dans la Préface sous le titre : « Les menaces sur le pluralisme et les chances d’une éducation au vivre-ensemble », le professeur Salim Daccache, recteur de l’Université Saint-Joseph, relève : « La problématique de la gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel au Liban et dans le monde arabe est un axe fondamental à évaluer, à réfléchir et comme défi à relever. Le programme de la Chaire recommande d’interroger le patrimoine arabe et islamique, de le moderniser, de mener une action éducative et d’inscrire cette démarche dans une forme culturelle durable. »

L’ouvrage est le fruit de communications et contributions à des conférences internationales et nationales durant les années 2015-2019, dans des pays arabes (Egypte, Irak, Maroc, Tunisie…), européens (Espagne, Grèce, Italie, Lituanie, Paris, Suisse…) et au Liban, en application du Programme de la Chaire Unesco à l’USJ, de « Quatre priorités interculturelles libanaises » et du « Plan d’action de l’Unesco pour la décennie internationale de rapprochement des cultures » (2013-2022).

 

Fondamentaux et programme en vingt points

 

L’ouvrage se caractérise par le retour à des principes fondamentaux qui, par essence, permettent de concilier la tradition juridique puisée du patrimoine arabe et musulman de pluralisme juridique et les exigences normatives de régulation.

Toute une partie est consacrée à la « Politologie de la religion aujourd’hui » ou transformation de religions en idéologies de mobilisation politique après le recul des idéologies d’autrefois. Une autre grande partie : « Pluralisme juridique et garanties constitutionnelles des libertés religieuses et culturelles » comporte un exposé des « Nouveaux changements constitutionnels dans  le monde arabe depuis 2010 en matière de libertés religieuses et culturelles » (pp. 207-240), un projet de « Charte arabe des libertés religieuses » et des exemples de témoins de l’unité plurielle, ceux notamment de l’Imam Ouzai et du P. Paolo Dall’Oglio (Antoine Messarra, Mohammad Nokkari, Antoine Courban…).

L’ouvrage comporte une synthèse de la conférence internationale d’Al-Azhar du 1/3/2017, avec la participation de plus de cinquante personnalités libanaises,  sur le thème : « Citoyenneté et vivre-ensemble », et du suivi libanais avec la contribution de la Chaire Unesco-USJ et la célébration du 40e anniversaire de l’Institut d’études islamo-chrétiennes à l’USJ. Il en découle un programme opérationnel d’action en quatre volets et vingt propositions d’action (pp. 441-450). L’ouvrage comporte un chapitre sur « Le patrimoine constitutionnel en Méditerranée orientale de pluralisme juridique » (pp. 119-140).

 

Citoyenneté transcommunautaire, pédagogie et mémoire

 

Les parties relatives à la citoyenneté multiculturelle, l’éducation, la pédagogie et la mémoire collective et partagée sont dominants. Elles offrent un vade mecum pour les décideurs en politique publique, les écoles, les éducateurs et les acteurs sociaux en vue d’une citoyenneté respectueuse de la diversité et transcommunautaire. On lira notamment, à l’approche du centenaire de la Proclamation du Grand Liban en 1920 : « La pédagogie du Grand-Liban » (pp. 345-348) et « Immuniser les jeunes libanais ou la pédagogie de la mémoire » (pp. 359-364).

L’ouvrage comporte des travaux menés en collaboration avec l’Association Gladic (Groupement libanais d’amitié et de dialogue islamo-chrétien), l’Académie Hani Fahs pour la paix et le pluralisme, Rencontre des fils de la Montagne, et plusieurs autres institutions et associations libanaises et internationales (Antoine Messarra, Antoine Courban, Fady Noun, Tony Georges Atallah, Lamia Hitti, Rabab al-Khatib, Tarek Ziadé, Nada Eid Tayyara, Yara Abi Akl…).

***

A une période où le pluralisme du tissu social du monde arabe est agressé et menacé, où le pluralisme du Liban message est des fois dénigré par aliénation culturelle, déboussolé ou manipulé pour des enjeux de pouvoir et où émergent dans le monde des identités individuelles et collectives, l’ouvrage constitue une référence incontournable pour rétablir la boussole et les repères et fournir des exemples concrets et normatifs.

 

 

Antoine Messarra (dir.), La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel (Le Liban en perspective arabe et comparée), Préface par Prof. Salim Daccache sj, recteur de l’USJ, Chaire Unesco d’étude comparée des religions, de la médiation et du dialogue à l’Université Saint-Joseph, Beyrouth, Presses de l’Université Saint-Joseph, 2019, 504 p. en français et anglais et 288 p. en arabe.

 

Ressources liées à Pluralisme religieux

videos

Le pluralisme religieux dans le Maroc de l’après « printemps arabe »

  • Youssef Boutahar

Titre original de la conférence : "Re-problematizing the Religious Majority-Minority Dialectics in Post-Arab Spring Morocco: Between Subalternity and Digital Disobedience" Compte tenu du débat q...

videos

Une relecture du dār al-islām et dār al-ḥarb dans la pensée musulmane contemporaine

  • Farid Bouchiba

La communication proposée a pour objet de s’interroger sur la division du monde en dār al-islām (terre d’islam) et dār al-ḥarb (terre de guerre), qui est une classification introduite par les juris...

videos

Education et altérité: quels enjeux dans un contexte de pluralité ?

  • Salim Daccache

A l’ère de l’appel continu à l’adoption de la citoyenneté et du vivre ensemble (déclaration d’al Azhar mars 2017) et de la fraternité humaine et de la coexistence commune (document d’Abu Dhabi fé...

videos

Islam et christianisme : regards mutuels et enjeux d’altérité

  • Michel Younès

Dans son livre Soi-même comme un autre (Seuil 1990), le philosophe français Paul Ricoeur (1913-2005) construit sa réflexion à partir de ce « comme » qui permet selon lui d’échapper à deux tendances...

videos

Le Musulman en tant que ‘autre’ dans l’ex-Yougoslavie

  • Cédomir Nestorovic

L’Islam balkanique et notamment celui de l’ex-Yougoslavie est pluriel, et ce à cause de sa diversité ethnique. Toutefois, l’imaginaire collectif ne le voit pas comme ça, en raison d’une double homo...

publication

Le statut juridique des non-musulmans en Algérie. L’exemple des évangéliques et des ahmadis.

  • Zohra Aziadé Zemirli

Cet ouvrage, portant sur la situation antérieure à 2019, donne des clés d’explication quant aux origines du mouvement de protestation populaire, le hirak. Il montre comment l’État contr...

videos

L’islam et le salut des non-musulmans : la perspective coranique

  • Gabriel Said Reynolds

Lors du congrès de Pluriel sur le thème "Islam et altérité, Gabriel Said Reynolds défend la thèse que le Coran insiste sur le fait que la liberté donnée par Dieu ouvre une perspective inclusiviste....

videos

L’autre dans la civilisation islamique : entre l’immanence des cultures et la transcendance divine

  • Raja Sakrani

Conférence donnée lors du 3è congrès international de Pluriel sur le thème "Islam et altérité", le 24 mai 2022, à l'Université Saint joseph de Beyrouth. Quelle est cette fascination secrète pour...