Hosted by

Pluriel

Initiated by

Pluriel

Supported by

Pluriel
Couverture

Éditeur : Édition de l'USJ - Beyrouth

Français

2019
792

La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel : Que faire ?

La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel
Le Liban en perspective arabe et comparée
Collectif – Antoine Messara (dir.)

L’ouvrage qui vient de paraître apporte une contribution fondamentale, approfondie, expérimentale, interdisciplinaire et en perspective arabe et comparée, pour l’étude du pluralisme religieux et culturel et ses aménagements en vue de garantir le vivre-ensemble, la participation et l’égalité (Antoine Messarra, dir., La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel. Le Liban en perspective arabe et comparée, Préface par Prof. Salim Daccache sj, recteur de l’USJ, Chaire Unesco d’étude comparée des religions, de la médiation et du dialogue à l’Université Saint-Joseph, Beyrouth, Presses de l’Université Saint-Joseph, 2019, 792 p. en français, anglais et arabe).

Dans la Préface sous le titre : « Les menaces sur le pluralisme et les chances d’une éducation au vivre-ensemble », le professeur Salim Daccache, recteur de l’Université Saint-Joseph, relève : « La problématique de la gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel au Liban et dans le monde arabe est un axe fondamental à évaluer, à réfléchir et comme défi à relever. Le programme de la Chaire recommande d’interroger le patrimoine arabe et islamique, de le moderniser, de mener une action éducative et d’inscrire cette démarche dans une forme culturelle durable. »

L’ouvrage est le fruit de communications et contributions à des conférences internationales et nationales durant les années 2015-2019, dans des pays arabes (Egypte, Irak, Maroc, Tunisie…), européens (Espagne, Grèce, Italie, Lituanie, Paris, Suisse…) et au Liban, en application du Programme de la Chaire Unesco à l’USJ, de « Quatre priorités interculturelles libanaises » et du « Plan d’action de l’Unesco pour la décennie internationale de rapprochement des cultures » (2013-2022).

 

Fondamentaux et programme en vingt points

 

L’ouvrage se caractérise par le retour à des principes fondamentaux qui, par essence, permettent de concilier la tradition juridique puisée du patrimoine arabe et musulman de pluralisme juridique et les exigences normatives de régulation.

Toute une partie est consacrée à la « Politologie de la religion aujourd’hui » ou transformation de religions en idéologies de mobilisation politique après le recul des idéologies d’autrefois. Une autre grande partie : « Pluralisme juridique et garanties constitutionnelles des libertés religieuses et culturelles » comporte un exposé des « Nouveaux changements constitutionnels dans  le monde arabe depuis 2010 en matière de libertés religieuses et culturelles » (pp. 207-240), un projet de « Charte arabe des libertés religieuses » et des exemples de témoins de l’unité plurielle, ceux notamment de l’Imam Ouzai et du P. Paolo Dall’Oglio (Antoine Messarra, Mohammad Nokkari, Antoine Courban…).

L’ouvrage comporte une synthèse de la conférence internationale d’Al-Azhar du 1/3/2017, avec la participation de plus de cinquante personnalités libanaises,  sur le thème : « Citoyenneté et vivre-ensemble », et du suivi libanais avec la contribution de la Chaire Unesco-USJ et la célébration du 40e anniversaire de l’Institut d’études islamo-chrétiennes à l’USJ. Il en découle un programme opérationnel d’action en quatre volets et vingt propositions d’action (pp. 441-450). L’ouvrage comporte un chapitre sur « Le patrimoine constitutionnel en Méditerranée orientale de pluralisme juridique » (pp. 119-140).

 

Citoyenneté transcommunautaire, pédagogie et mémoire

 

Les parties relatives à la citoyenneté multiculturelle, l’éducation, la pédagogie et la mémoire collective et partagée sont dominants. Elles offrent un vade mecum pour les décideurs en politique publique, les écoles, les éducateurs et les acteurs sociaux en vue d’une citoyenneté respectueuse de la diversité et transcommunautaire. On lira notamment, à l’approche du centenaire de la Proclamation du Grand Liban en 1920 : « La pédagogie du Grand-Liban » (pp. 345-348) et « Immuniser les jeunes libanais ou la pédagogie de la mémoire » (pp. 359-364).

L’ouvrage comporte des travaux menés en collaboration avec l’Association Gladic (Groupement libanais d’amitié et de dialogue islamo-chrétien), l’Académie Hani Fahs pour la paix et le pluralisme, Rencontre des fils de la Montagne, et plusieurs autres institutions et associations libanaises et internationales (Antoine Messarra, Antoine Courban, Fady Noun, Tony Georges Atallah, Lamia Hitti, Rabab al-Khatib, Tarek Ziadé, Nada Eid Tayyara, Yara Abi Akl…).

***

A une période où le pluralisme du tissu social du monde arabe est agressé et menacé, où le pluralisme du Liban message est des fois dénigré par aliénation culturelle, déboussolé ou manipulé pour des enjeux de pouvoir et où émergent dans le monde des identités individuelles et collectives, l’ouvrage constitue une référence incontournable pour rétablir la boussole et les repères et fournir des exemples concrets et normatifs.

 

 

Antoine Messarra (dir.), La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel (Le Liban en perspective arabe et comparée), Préface par Prof. Salim Daccache sj, recteur de l’USJ, Chaire Unesco d’étude comparée des religions, de la médiation et du dialogue à l’Université Saint-Joseph, Beyrouth, Presses de l’Université Saint-Joseph, 2019, 504 p. en français et anglais et 288 p. en arabe.

 

La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel
Le Liban en perspective arabe et comparée
Collectif – Antoine Messara (dir.)

L’ouvrage qui vient de paraître apporte une contribution fondamentale, approfondie, expérimentale, interdisciplinaire et en perspective arabe et comparée, pour l’étude du pluralisme religieux et culturel et ses aménagements en vue de garantir le vivre-ensemble, la participation et l’égalité (Antoine Messarra, dir., La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel. Le Liban en perspective arabe et comparée, Préface par Prof. Salim Daccache sj, recteur de l’USJ, Chaire Unesco d’étude comparée des religions, de la médiation et du dialogue à l’Université Saint-Joseph, Beyrouth, Presses de l’Université Saint-Joseph, 2019, 792 p. en français, anglais et arabe).

Dans la Préface sous le titre : « Les menaces sur le pluralisme et les chances d’une éducation au vivre-ensemble », le professeur Salim Daccache, recteur de l’Université Saint-Joseph, relève : « La problématique de la gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel au Liban et dans le monde arabe est un axe fondamental à évaluer, à réfléchir et comme défi à relever. Le programme de la Chaire recommande d’interroger le patrimoine arabe et islamique, de le moderniser, de mener une action éducative et d’inscrire cette démarche dans une forme culturelle durable. »

L’ouvrage est le fruit de communications et contributions à des conférences internationales et nationales durant les années 2015-2019, dans des pays arabes (Egypte, Irak, Maroc, Tunisie…), européens (Espagne, Grèce, Italie, Lituanie, Paris, Suisse…) et au Liban, en application du Programme de la Chaire Unesco à l’USJ, de « Quatre priorités interculturelles libanaises » et du « Plan d’action de l’Unesco pour la décennie internationale de rapprochement des cultures » (2013-2022).

 

Fondamentaux et programme en vingt points

 

L’ouvrage se caractérise par le retour à des principes fondamentaux qui, par essence, permettent de concilier la tradition juridique puisée du patrimoine arabe et musulman de pluralisme juridique et les exigences normatives de régulation.

Toute une partie est consacrée à la « Politologie de la religion aujourd’hui » ou transformation de religions en idéologies de mobilisation politique après le recul des idéologies d’autrefois. Une autre grande partie : « Pluralisme juridique et garanties constitutionnelles des libertés religieuses et culturelles » comporte un exposé des « Nouveaux changements constitutionnels dans  le monde arabe depuis 2010 en matière de libertés religieuses et culturelles » (pp. 207-240), un projet de « Charte arabe des libertés religieuses » et des exemples de témoins de l’unité plurielle, ceux notamment de l’Imam Ouzai et du P. Paolo Dall’Oglio (Antoine Messarra, Mohammad Nokkari, Antoine Courban…).

L’ouvrage comporte une synthèse de la conférence internationale d’Al-Azhar du 1/3/2017, avec la participation de plus de cinquante personnalités libanaises,  sur le thème : « Citoyenneté et vivre-ensemble », et du suivi libanais avec la contribution de la Chaire Unesco-USJ et la célébration du 40e anniversaire de l’Institut d’études islamo-chrétiennes à l’USJ. Il en découle un programme opérationnel d’action en quatre volets et vingt propositions d’action (pp. 441-450). L’ouvrage comporte un chapitre sur « Le patrimoine constitutionnel en Méditerranée orientale de pluralisme juridique » (pp. 119-140).

 

Citoyenneté transcommunautaire, pédagogie et mémoire

 

Les parties relatives à la citoyenneté multiculturelle, l’éducation, la pédagogie et la mémoire collective et partagée sont dominants. Elles offrent un vade mecum pour les décideurs en politique publique, les écoles, les éducateurs et les acteurs sociaux en vue d’une citoyenneté respectueuse de la diversité et transcommunautaire. On lira notamment, à l’approche du centenaire de la Proclamation du Grand Liban en 1920 : « La pédagogie du Grand-Liban » (pp. 345-348) et « Immuniser les jeunes libanais ou la pédagogie de la mémoire » (pp. 359-364).

L’ouvrage comporte des travaux menés en collaboration avec l’Association Gladic (Groupement libanais d’amitié et de dialogue islamo-chrétien), l’Académie Hani Fahs pour la paix et le pluralisme, Rencontre des fils de la Montagne, et plusieurs autres institutions et associations libanaises et internationales (Antoine Messarra, Antoine Courban, Fady Noun, Tony Georges Atallah, Lamia Hitti, Rabab al-Khatib, Tarek Ziadé, Nada Eid Tayyara, Yara Abi Akl…).

***

A une période où le pluralisme du tissu social du monde arabe est agressé et menacé, où le pluralisme du Liban message est des fois dénigré par aliénation culturelle, déboussolé ou manipulé pour des enjeux de pouvoir et où émergent dans le monde des identités individuelles et collectives, l’ouvrage constitue une référence incontournable pour rétablir la boussole et les repères et fournir des exemples concrets et normatifs.

 

 

Antoine Messarra (dir.), La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel (Le Liban en perspective arabe et comparée), Préface par Prof. Salim Daccache sj, recteur de l’USJ, Chaire Unesco d’étude comparée des religions, de la médiation et du dialogue à l’Université Saint-Joseph, Beyrouth, Presses de l’Université Saint-Joseph, 2019, 504 p. en français et anglais et 288 p. en arabe.

 

Ressources liées à Pluralisme religieux

publication

Le mouvement laïc au Liban 2006-2019

  • Amin Elias

C’est en 2006 que l’idée laïque (al-‘almâniyya), dont le maître Boutros al-Boustanî a forgée en 1861 dans sa revue Nafîr Sûriyâ, prenne une forme politique et militante, quand un nombre de militant...

videos

Le regard de l’islam libanais sur l’autre : quelle spécificité ?

Salim Daccache, Recteur de l’Université Saint Joseph depuis 2012. Docteur en Lettres et Philosophie et en Sciences de l’éducation Argument : Quel est le regard que porte de nos jours l’Islam lib...

videos

La question de l´altérité en islam classique

  • Raja Sakrani

Argument : Comment les musulmans se représentaient-ils l’autre? Voici un questionnement surchargé d’histoire, de mémoire et d’identité islamique narrative difficile à décoder. Quatorze longs siècle...

videos

La question de l’altérité en islam classique | Répondants

  • Michaela Quast-Neulinger
  • Tobias Specker
  • Alessandro Ferrari

Suite à la conférence: "La question de l'altérité en islam classique" donnée par Raja SAKRANI, trois membres du comité scientifique du réseau PLURIEL donnent réponse selon les trois axes qui articu...

article

Le Ḏhimmī comme l’Autre dans les Convivencias d’al-Andalus

  • Raja Sakrani

Titre original : "The Ḏhimmī as the Other of Multiple Convivencias in al-Andalus" Résumé La figure du ḏhimmī (ndlr : sujet non musulman dans un État musulman) est certainement la figure juridiq...

article

La loi de l’Autre

  • Raja Sakrani

Titre original : "The Law of the Other" Résumé L'altérité étant indispensable à la construction de l'identité personnelle et collective, la question de l'Autre est intimement liée non seuleme...

publication

Les étudiants musulmans à l’école

  • Antonio Cuciniello

Titre original : « Studenti musulmani a scuola » Quelles questions les enfants et les jeunes, en particulier la « deuxième génération », qui pratiquent la religion islamique, posent-ils aux écoles ...

Couverture

publication

La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel : Que faire ?

  • Antoine Messara

La gestion démocratique du pluralisme religieux et culturel Le Liban en perspective arabe et comparée Collectif – Antoine Messara (dir.) L’ouvrage qui vient de paraître apporte une contributi...