Hosted by

Pluriel

Initiated by

Pluriel

Supported by

Pluriel

Éditeur : Le Bord de l'eau - Lormont

Français

2020
168

Les (neo) freres musulmans et le nouvel esprit capitaliste

Le capitalisme ou le nouvel esprit capitaliste (qu’il soit d’orientation néo-libérale ou libérale) est incontestablement un rouleau compresseur. Rien ne semble pouvoir l’arrêter ni même lui résister, y compris depuis les lieux saints de la religion musulmane en Arabie saoudite. Ce pays est  le carrefour archétypal de toutes les contradictions et excès observables chez de nombreux musulmans politiquement engagés : temple du despotisme dynastique, du littéralisme religieux, du consumérisme, du capitalisme et… de la piété ! L’islam et les musulmans, même les plus résolument dogmatiques, théoriciens, activistes ou simples militants, n’échappent pas aux impitoyables griffes du Capital. Pis, ils sont généralement les servants relais, sinon serviles, conscients ou inconscients, d’une doxa capitalistique qui ne dit pas son nom. Souvent, les figures de l’islam étudiées, connues (à l’instar de Tariq Ramadan) ou moins connues, militent pour une offre religieuse « intégraliste », ouvertement antimoderne ou, de manière plus nuancée, critique de la modernité, au travers de certains effets jugés pervers du point de vue de la Loi religieuse. Mais tout en développant et entretenant en parallèle des attitudes et un imaginaire capitalistiques. Rares  alors sont ceux qui, parmi elles, adoptent une vision et un comportement radicalement anticapitalistes au nom d’une foi musulmane moins matérialiste que spirituelle. Des résistances s’organisent bon gré mal gré. Toutefois, de manière plus significative, l’adoption d’un ethos capitaliste, avoué ou non, ne signe en rien la fin de la critique politique, et encore moins la dissolution de l’idéologie islamiste et le triomphe d’un individualisme supposément émancipateur. C’est sur la base d’un examen théorique et empirique de quelques personnalités du champ islamique national et arabe que cette réflexion se fonde en grande partie. Une constante semble nettement se dégager : un ancrage particulièrement marqué à droite, voire à l’extrême droite, un attrait aiguisé pour l’argent et les bénéfices, et un rigorisme moral à toute épreuve !

Haoues Seniguer est maître de conférences en science politique à Sciences Po Lyon et chercheur au laboratoire Triangle, UMR 5206, Lyon. Il est spécialiste de l’islamisme et mène des travaux sur les rapports entre islam et politique en contexte arabe et français.

Entretien vidéo sur Oumma TV :  https://www.youtube.com/watch?app=desktop&v=spfk1fciGNM

 

Capitalism or the new capitalist spirit (whether neo-liberal or liberal in orientation) is undoubtedly a steamroller. Nothing seems to be able to stop it or even resist it, including from the holy places of the Muslim religion in Saudi Arabia. This country is the archetypal crossroads of all the contradictions and excesses observable in many politically committed Muslims: a temple of dynastic despotism, religious literalism, consumerism, capitalism and… piety! Islam and Muslims, even the most resolutely dogmatic, theorists, activists or simple militants, do not escape the merciless claws of Capital. Worse, they are generally the relay servants, if not servile, conscious or unconscious, of a capitalist doxa that does not say its name. Often, the figures of Islam studied, known (like Tariq Ramadan) or less known, militate for a ‘fundamentalist’ religious offer, openly anti-modern or, in a more nuanced way, critical of modernity, through certain effects judged to be perverse from the point of view of religious law. But at the same time, they develop and maintain capitalist attitudes and a capitalist imagination. Few of them adopt a radically anti-capitalist vision and behaviour in the name of a Muslim faith that is less materialistic than spiritual. Resistance is being organised willy-nilly. However, more significantly, the adoption of a capitalist ethos, whether avowed or not, does not signal the end of political critique, still less the dissolution of Islamist ideology and the triumph of a supposedly emancipatory individualism. This paper is based on a theoretical and empirical examination of a number of personalities in the national and Arab Islamic field. One constant seems to stand out: a particularly strong right-wing or even extreme right-wing orientation, a strong attraction to money and profit, and a strong moral rigorism!

Haoues Seniguer is a lecturer in political science at Sciences Po Lyon and a researcher at the Triangle laboratory, UMR 5206, Lyon. He is a specialist in Islamism and works on the relationship between Islam and politics in the Arab and French context.

Ressources liées à Islam politique

publication

Les (neo) freres musulmans et le nouvel esprit capitaliste

  • Haoues Seniguer

Le capitalisme ou le nouvel esprit capitaliste (qu’il soit d’orientation néo-libérale ou libérale) est incontestablement un rouleau compresseur. Rien ne semble pouvoir l’arrêter ni même lui résiste...

article

La théorie de l’inclusion / modération comme porte vers le populisme islamique : le cas des Frères Musulmans (Égypte, Palestine, Jordanie et Syrie)

  • Alberto Priego Moreno

Titre original : "La Teoría de la Inclusión/Moderación como puerta hacia el Populismo Islámico: El caso de los Hermanos Musulmanes (Egipto, Palestina, Jordania y Siria)" Résumé Au cours des d...

publication

Quel est le pouvoir de la religion ? Questions aux chrétiens et à l’islam

  • Tobias Specker

La question de la religion et du pouvoir est plus vaste que la question des relations de la religion avec l’État et les structures démocratiques. Au nom de Dieu, on intervient dans la vie humaine, ...

article

Islam salafiste, despotisme et modernité d’après Abdel-Jawâd Yassine

  • Samir Arbache

Les sociétés du Moyen-Orient restent plus qu'ailleurs marquées par l'omniprésence du fait religieux tant dans les structures sociales que dans les institutions politiques. Il semble opportun de pré...

videos

L’obsession pour les « non citoyens » (« jinsiyya ») et la citoyenneté (« muwatana ») : les politiques de la citoyenneté au 21e siècle

Titre original : "THE JINSIYYA OBSESSION AND THE MUWATANA VEIL: THE CONSTITUTIONAL POLITICS OF CITIZENSHIP IN THE 21ST CENTURY" Conférence de Gianluca PAROLIN lors du deuxième Congrès internatio...

videos

Controverse sur la perception et le statut de l’autre (wala et bara)

  • Emmanuel Pisani

Conférence d'Emmanuel PISANI, lors du deuxième congrès international de PLURIEL à Rome Les concepts de wala et de bara (loyauté/amitié – déloyauté/inimité) ont donné lieu à l’élaboration d’une doc...

videos

L’appartenance à l’oumma : actualité, ambiguïtés et enjeux

Conférence de Ghaleb BENCHEIKH, président de la Conférence mondiale des religions pour la paix et président de la Fondation de l'islam de France

videos

Le blasphème en islam hier et aujourd’hui

  • Hamadi Redissi

Conférence de Hamadi REDISSI, professeur de sciences politiques à l'Université de Tunis, donnée le 26 juin 2018 à l'Université pontificale grégorienne à Rome dans le cadre du second Congrès interna...