Pluriel

Plateforme universitaire de recherche sur l’islam

Initiée par la
fédération
des universités
catholiques
européennes

Soutenue par
la fédération
internationale
des universités
catholiques

Anglais

2022

Exclusivement pour les croyants de religions « divinement révélées » ?

Comment le travail préparatoire des constitutions égyptiennes ont débattu des enjeux de liberté de religion et de conviction ?

« Le terme de « religions divinement révélées » est employé dans la constitution, les lois et la jurisprudence pour restreindre les libertés religieuses des citoyens égyptiens, et plus précisément ceux qui n’adhèrent pas à l’islam, au christianisme ou au judaïsme, qui sont les seules reconnues comme « divinement révélées » en Égypte. Les membres de ces trois religions jouissent de certains droits et libertés religieuses qui ne sont pas accordés aux autres convictions. En dépit de cela, les constitutions égyptiennes n’utilisaient pas cette notion de « religions divinement révélées » avant 2012, pas plus que le concept constitutionnel n’était associé à une limitation des libertés religieuses. […]

Cet article vise à reconsidérer les travaux préparatoires des constitutions égyptiennes de 1923, 2012 et 2014, qui ont suscité d’importants débats sur les limites de la liberté religieuse en Égypte. L’objectif est de discuter des principaux arguments utilisés dans les décisions judiciaires dans le cadre des procès qui demandent de relever le plafond des libertés religieuses en Égypte et de garantir certaines libertés religieuses à ceux qui n’appartiennent pas aux trois « religions divinement révélées ». L’article vise également à identifier les différentes orientations dans les discussions entre les élites, les différentes positions de ces élites à travers le spectre politique égyptien concernant la liberté de religion et de croyance, et comment ces positions ont été reflétées lors des délibérations préliminaires de la rédaction des constitutions. »

How did the preparatory work for the Egyptian constitutions discuss issues of freedom of religion and belief?

« The term “divinely revealed religions” is used in the constitution, laws, and some judicial rulings to restrict the religious freedoms of Egyptian citizens; specifically, those who do not adhere to Islam, Christianity, or Judaism, which are the only “divinely revealed religions” recognized in Egypt, according to the interpretations of the executive and judicial branches of government. Followers of these three religions enjoy certain religious rights and freedoms which are not afforded to adherents of any other belief. […]
This paper seeks to reconsider the preparatory work for the Egyptian constitutions of 1923, 2012, and 2014, which witnessed important debates about the limits of religious freedom in Egypt. The aim is to discuss the most prominent arguments used in judicial rulings in the context of lawsuits that demand raising the ceiling of religious freedoms in Egypt and guaranteeing some religious freedoms to those who do not follow the three “divinely revealed religions”. The paper also aims to identify the different orientations in discussions among elites, the different positions of these elites across the Egyptian political spectrum in relation to freedom of religion and belief, and how these positions were reflected during the preliminary deliberations of drafting constitutions. »

Ressources liées àLiberté religieuse

article

Exclusivement pour les croyants de religions « divinement révélées » ?

  • Mohamed Gamal Ali

Comment le travail préparatoire des constitutions égyptiennes ont débattu des enjeux de liberté de religion et de conviction ? "Le terme de « religions divinement révélées » est employé dans la ...

publication

La république autoritaire. Islam de France et illusion républicaine

  • Haoues Seniguer

Présentation de l’éditeur La logique du soupçon est devenue la boussole de l’État français. Depuis 2015 et les attentats de janvier et novembre, la politique préventive et répressive de l’Éta...

videos

Le pluralisme religieux dans le Maroc de l’après « printemps arabe »

  • Youssef Boutahar

Titre original de la conférence : "Re-problematizing the Religious Majority-Minority Dialectics in Post-Arab Spring Morocco: Between Subalternity and Digital Disobedience" Compte tenu du débat q...

publication

Le statut juridique des non-musulmans en Algérie. L’exemple des évangéliques et des ahmadis.

  • Zohra Aziadé Zemirli

Cet ouvrage, portant sur la situation antérieure à 2019, donne des clés d’explication quant aux origines du mouvement de protestation populaire, le hirak. Il montre comment l’État contr...

videos

Entre banalisation et altérisation : être musulman au sein des armées françaises

  • Elyamine Settoul

Présente depuis le processus de colonisation, la question de l’Islam au sein des armées françaises a resurgi avec force avec la sédentarisation des populations issues des grandes vagues d'immig...

videos

Comprendre la liberté religieuse autour de la Méditerranée

  • Alessandro Ferrari
  • Amin Elias

Comment gérer la pluralité religieuse ? Trois chercheurs de notre réseau reviennent sur l'histoire des rives Nord, Est et Sud de la Méditerranée pour comprendre la diversité des régimes juridiques ...

publication

Comprendre les minorités ethniques, religieuses et culturelles en Turquie

  • Anja Zalta

Volume 26 de la revue Poligrafi, dirigé par Anja Zalta, Tahir Abbas, and Umut Azak Résumé : L’étude des minorités ethniques est d’une importance vitale dans le contexte de nations comp...

publication

Identité, « race », liberté d’expression. Perspectives critiques sur certains débats qui fracturent la gauche

  • Rachad Antonius

Sous la direction de : Rachad Antonius et Normand Baillargeon Au cours des dernières années, dans la société civile mais aussi à l’université, on a beaucoup débattu de liberté d’expression, de laïc...