Hosted by

Pluriel

Initiated by

Pluriel

Supported by

Pluriel

La théologie de la prophétie en dialogue (Paderborn)

Une rencontre entre Juifs, Chrétiens et Musulmans

L’approche coranique de la prophétie remet en question les perspectives juives et chrétiennes pour diverses raisons. Le Coran semble avoir à l’esprit certaines caractéristiques concrètes des prophètes qui ne sont pas complètement cohérentes avec la tradition biblique. De plus, c’est la sélection des prophètes dans le Coran qui est idiosyncrasique et déroutante du point de vue juif et chrétien. Par exemple, des prophètes importants, tels qu’Isaïe et Jérémie, n’apparaissent pas par leur nom dans le Coran mais Abraham, Isaac et Jacob, considérés comme des patriarches dans la Bible, sont nommés prophètes dans le Coran.
La sélection des prophètes dans le Coran pourrait s’expliquer en considérant le dialogue coranique avec la littérature rabbinique et avec le syriaque Mêmrê, en particulier de Jacob de Sarug. Le Coran est évidemment profondément imbriqué dans les débats interreligieux de l’Antiquité tardive. Par conséquent, l’un des objectifs fondamentaux de notre projet sera de promouvoir une compréhension de la prophétie coranique située dans l’histoire. Cela inclut non seulement les éléments textuels de la proclamation coranique, mais aussi la contextualisation de la figure prophétique de Mahomet dans le cadre plus large des développements politiques et religieux de l’Antiquité tardive.
Même avec une meilleure compréhension historique du développement des idées coraniques, le christianisme est toujours confronté au défi du contenu du récit coranique de la prophétie. Le Coran semble réagir aux lectures typologiques des figures prophétiques dans la prédication des pères de l’Église et établir la prophétie comme une sorte de contre-discours à la christologie. Aujourd’hui, de nombreux chrétiens savent que la lecture typologique de la littérature prophétique peut facilement être comprise d’une manière supersessionniste. Si les musulmans présentent la manière coranique de lire la tradition prophétique sur un mode non supersessionniste, les chrétiens pourraient s’en inspirer pour recadrer leurs interprétations typologiques.
Il n’y a actuellement aucune tentative théologique systématique dans le christianisme pour développer une prophétie qui tienne compte du proprium de la théologie chrétienne parallèlement aux idées de la théologie d’Israël sur la valeur intrinsèque de la prophétie. Une prophétie chrétienne devrait élargir la vision chrétienne de Jésus-Christ, même si Jésus est l’accomplissement de toute l’humanité et de la prophétie. En tant qu’êtres conditionnels, les humains n’en finiront jamais avec la reconnaissance de l’inconditionnel. Si les juifs expliquent pourquoi ils contestent la lecture chrétienne du Christ comme accomplissement des figures prophétiques de la Bible, les chrétiens pourraient tirer des enseignements de ces interventions pour reconstruire la christologie de manière non supersessionniste. À l’inverse, les musulmans pourraient apprendre des interprétations juives et chrétiennes de la tradition prophétique comment comprendre leur propre tradition comme un partenaire constructif dans un discours avec le judaïsme et le christianisme.

Ce projet est une activité du « Centre of Comparative Theology and Cultural Studies » (ZeKK) de l’Université de Paderborn.
Durée du projet : 2020- 2023

Membres du groupe (profils en cours de création) : Klaus von Stosch, Zishan Ghaffar, Muna Tatari, Elisa Klapheck, Cordula Heupts, Mohammad Haghani Fazl, Nadia Saad, Elizaveta Dorogova

Membres du groupe

Elizaveta Dorogova

Assistante de recherche au sein du Séminaire de théologie islamique de l'Université de Paderborn.

Zishan Ahmad Ghaffar

Professeur d'exégèse coranique au séminaire de théologie islamique de l'université de Paderborn.

Mohammad Haghani Fazl

Postdoctorant au sein du Séminaire de Théologie islamique de l'Université de Paderborn.

Cordula Heupts

Directeur exécutif du Centre de théologie comparée et d'études culturelles (ZeKK, Universität Paderborn)

Elisa Klapheck

Professeur en Études juives au Centre de théologie comparée et d'études culturelles (ZeKK) de l'Université de Paderborn

Nadia Saad

Assistante de recherche au sein du Séminaire de théologie islamique de l’Université de Paderborn.

Klaus von Stosch

Professeur de théologie catholique, et chercheur sur la théologie comparative comme guide dans le monde des religions - Université de Paderborn.

Muna Tatari

Professeur de théologie islamique - Universität Paderborn

Ressources liées aux travaux du groupe

Actualités liées