Pluriel

Plateforme universitaire de recherche sur l’islam

Initiée par la
fédération
des universités
catholiques
européennes

Soutenue par
la fédération
internationale
des universités
catholiques

Référence :

dans D. De Smet, G. de Callataÿ et J.M.F. Van Reeth (éds.), Al-Kitâb – La sacralité du texte dans le monde de l’Islam, Acta Orientalia Belgica, Subsidia III, Bruxelles – Louvain-la-Neuve – Leuven, 2004, p. 321-332.

2004

Le terme kitab dans le Coran et dans une ancienne version arabe des Évangiles

Actes du Symposium international tenu à Leuven et Louvain-la-Neuve du 29 mai au 1er juin 2002.

D’après A. T. Welch, le terme coranique de kitab (Ecriture) est l’un des plus difficiles à interpréter. Cette difficulté se manifeste assez bien dans les traductions du Coran que nous avons consultées. Les équivalents de kitab seront le plus souvent « Ecriture » chez R. Blachère, « Livre » chez M. Hamidullah, « Livre » ou « Ecriture » chez D. Masson, « Ecrit » et de rares fois « Livre » chez J. Berque. Cette contribution voudrait apporter quelques éléments permettant une meilleure définition des acceptions de kitab dans le Coran. Sans être exhaustive, l’approche permet de mettre en lumière l’importance du terme et son ancrage linguistique et culturel dans les traditions religieuses qui ont accompagné les commencements de l’islam, en particulier celles du judaïsme et du christianisme.

 

Original title : « Le terme kitab dans le Coran et dans une ancienne version arabe des Évangiles »

According to A. T. Welch, the Koranic term kitab (Scripture) is one of the most difficult to interpret. This difficulty is quite evident in the translations of the Koran that we have consulted. The kitab equivalents will most often be « Scripture » in R. Blachère, « Book » in M. Hamidullah, « Book » or « Scripture » in D. Masson, « Scripture » and rare times « Book » in J. Berque. This contribution would like to provide some elements for a better definition of kitab acceptances in the Qur’an. Without being exhaustive, the approach highlights the importance of the term and its linguistic and cultural anchoring in the religious traditions that accompanied the beginnings of Islam, especially those of Judaism and Christianity.