Pluriel

Plateforme universitaire de recherche sur l’islam

Initiée par la
fédération
des universités
catholiques
européennes

Soutenue par
la fédération
internationale
des universités
catholiques

Français

2018

Le blasphème en islam hier et aujourd’hui

Conférence de Hamadi REDISSI, professeur de sciences politiques à l’Université de Tunis, donnée le 26 juin 2018 à l’Université pontificale grégorienne à Rome dans le cadre du second Congrès international de PLURIEL « Islam et appartenances »

Résumé

La question du blasphème interpelle depuis l’attaque terroriste islamiste perpétrée contre le journal satirique Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015. Mais les victimes ne sont pas toujours occidentales. Blasphemare est le fait d’injurier, de calomnier quelqu’un ou de ternir sa réputation. Le mot prend un sens religieux désignant toute parole irrévérencieuse à l’égard de Dieu, de la religion, des personnes vénérées et des choses sacrées. En islam, le sens ne varie pas mais les mots pour le dire sont autres. Le problème vient du fait que le droit positif des pays islamiques est encore profondément ancré dans le droit islamique lequel est d’une sévérité exemplaire contre le blasphémateur : quiconque insulte Dieu, la religion et le prophète de l’islam est punissable de la peine de mort. Est-ce à dire que la critique de la religion est impensable en islam ? Nullement. Mais a-t-elle un rapport avec la liberté ? La question se pose. Ce sont ces trois questions qui font l’objet de cette conférence : le statut du blasphème aujourd’hui, puis voir s’il est fondé en droit islamique classique, enfin s’interroger sur la libre pensée en islam.

Lecture by Hamadi REDISSI, Professor of Political Science at the University of Tunis, given on 26 June 2018 at the Pontifical Gregorian University in Rome within the framework of the second international Congress of PLURIEL « Islam and Belonging »

Abstract

The issue of blasphemy has been a concern since the Islamist terrorist attack on the satirical newspaper Charlie Hebdo on 7 January 2015. The victims however are not always Westerners. Blasphemy is the act of insulting, slandering or tarnishing someone’s reputation. The word takes on a religious meaning, referring to any irreverent speech about God, religion, revered people and sacred things. In Islam, the meaning does not vary, but the words to say it are different. The problem is that the positive law of Islamic countries is still deeply rooted in Islamic law, which is exemplary in its severity against the blasphemer: anyone who insults God, religion and the prophet of Islam is punishable by death penalty. Does this mean that criticism of religion is unacceptable in Islam? Not at all. But does it have anything to do with freedom? The question can be raised. It is the three following questions that are the subject of this lecture: the status of blasphemy today, to see if it is founded in classical Islamic law, and finally to question free expression in Islam.

Original title : « Le blasphème en islam hier et aujourd’hui »

Ressource(s) du chercheur sur le site de Pluriel

Ressources liées àCitoyenneté

videos

Le pluralisme religieux dans le Maroc de l’après « printemps arabe »

    Auteur(s) :

  • Youssef Boutahar

Titre original de la conférence : "Re-problematizing the Religious Majority-Minority Dialectics in Post-Arab Spring Morocco: Between Subalternity and Digital Disobedience" Compte tenu du débat q...

videos

Une relecture du dār al-islām et dār al-ḥarb dans la pensée musulmane contemporaine

    Auteur(s) :

  • Farid Bouchiba

La communication proposée a pour objet de s’interroger sur la division du monde en dār al-islām (terre d’islam) et dār al-ḥarb (terre de guerre), qui est une classification introduite par les juris...

publication

Citoyenneté dans le monde arabe : famille, religion et État-nation

    Auteur(s) :

  • Gianluca Parolin

Présentation de l’éditeur Ce livre est le fruit de cinq années de recherche sur place sur la citoyenneté dans le monde arabe. Il adopte une perspective juridique plus large de la réalité mult...

videos

Les lois sur le statut personnel des femmes en Egypte et Palestine

    Auteur(s) :

  • Asli Karaca

Titre de la conférence : "L’islam institutionnel dans les lois sur le statut personnel et le défi de la position de la femme en tant que « Autre »" Dans la plupart des pays à majorité musulmane,...

publication

Le statut juridique des non-musulmans en Algérie. L’exemple des évangéliques et des ahmadis.

    Auteur(s) :

  • Zohra Aziadé Zemirli

Cet ouvrage, portant sur la situation antérieure à 2019, donne des clés d’explication quant aux origines du mouvement de protestation populaire, le hirak. Il montre comment l’État contr...

videos

Altérité et nationalismes, l’ouverture au risque de l’identité

    Auteur(s) :

  • Antoine Fleyfel

Cette intervention aborde la question de l’islam et de l’altérité à partir de la perspective des chrétiens du Proche-Orient. Au cœur des multiples constructions identitaires depuis la moitié d...

videos

Le concept de « citoyenneté » dans le discours Azhari. Problèmes et contradictions

    Auteur(s) :

  • Mohamed Gamal Ali

L'institution Al-Azhar annonce à plusieurs reprises son adoption pleine et entière du concept de « citoyenneté » et des libertés religieuses que ce concept inclut, et un rejet des politiques discri...

videos

L’autre dans la civilisation islamique : entre l’immanence des cultures et la transcendance divine

    Auteur(s) :

  • Raja Sakrani

Conférence donnée lors du 3è congrès international de Pluriel sur le thème "Islam et altérité", le 24 mai 2022, à l'Université Saint joseph de Beyrouth. Quelle est cette fascination secrète pour...

publication

Le mouvement laïc au Liban 2006-2019

    Auteur(s) :

  • Amin Elias

C’est en 2006 que l’idée laïque (al-‘almâniyya), dont le maître Boutros al-Boustanî a forgée en 1861 dans sa revue Nafîr Sûriyâ, prenne une forme politique et militante, quand un nombre de militant...

videos

Repenser le vivre-ensemble Chrétiens-Musulmans au Liban

    Auteur(s) :

  • Amin Elias

À la veille du premier centenaire de la proclamation de l’Etat du Grand Liban (le premier septembre 1920), cette intervention propose d’exposer et analyser la position des musulmans au Liban à l’ég...