Bienvenue dans la Plateforme Universitaire de Recherche sur L’Islam en Europe et au Liban !

PLURIEL est la Plateforme universitaire de recherche sur l’islam en Europe et au Liban, initiée par la Fédération des Universités catholiques. Elle vise à favoriser le lien entre chercheurs travaillant sur l’islam et sur le dialogue islamo-chrétien en rapport avec les chrétiens d’Orient, à susciter aussi une interaction entre universitaires et acteurs de société, notamment au niveau des entreprises. L’objectif étant de décloisonner les champs de recherche sur l’islam et de développer des outils méthodologiques pour éviter des situations de blocage.

La Plateforme électronique est la vitrine des activités de l’ensemble des groupes de recherche. Elle informe des nouveautés, des publications et des événements en termes de congrès, de colloques, de journées d’étude ou de conférences internationales. Elle offre aussi des ressources disponibles sur le web sous forme de bibliothèques en ligne, articles…

Notre premier congrès international a eu lieu du 6 au 9 septembre 2016, à l’Université Catholique de Lyon, sur le thème de « L’islam au pluriel. Pensée, foi et société ». Toutes les conférences sont disponibles dans le sous-menu « vidéos ».

 

Actualités

Islamochristiana 42 : Mercy

Le PISAI a organisé en 2016 un colloque international intitulé « Raḥma. Muslim and Christian Studies in Mercy ». Islamochristiana vient de publier cinq interventions qui témoigneront auprès des lecteurs de la qualité de ce colloque.

Deuxième congrès international de PLURIEL : « Islam et appartenances »

Notre prochain congrès aura lieu à Rome du 26 au 28 juin 2018. Nous vous invitons à répondre à cet appel à contributions si vous souhaitez faire partie des intervenants des sessions plénières.

Religions et dialogue

Profitant de la célébration des 50 ans de l’ISTR, ce colloque (7-8 juin 2017) voudrait retracer les grandes dynamiques religieuses du demi-siècle écoulé, repérer des césures historiques, des priorités, des réponses théologiques et pastorales avant d’aborder sous un angle critique l’acuité de la question de l’interprétation des sources conciliaires du dialogue interreligieux.